Marie Frenois

née le 15.03.94
vit et travaille à Bruxelles
freelance affiliée Smart

Design graphique, Web développement, Motion 3D, Animation, Vidéo, Post-Internet Art

Diplômée d’un Master en art, spécialité communication visuelle et arts numériques à l'ERG, École de Recherche Graphique (Bruxelles).

Née dans les années 90, ma curiosité et mon intérêt pour le « monde numérique » n’a jamais cessé de grandir dès l’arrivée du familial computer dans la maison, avec Encarta, ma première encyclopédie sur disquette puis les jeux vidéo sur CDRom et plus tard la mise en réseau des ordinateurs grâce à l’ADSL à la minute. Avec un besoin de comprendre nos outils du quotidien, je mène dans mes recherches une exploration qui questionne les modalités d’existences des humains devenus utilisateurs (de technologies) avec un regard sur notre environnement écologique.

Dans les différents projets et commandes, je tente d’utiliser et de développer des systèmes numériques les moins énergivores possible, en essayant au maximum d’avoir un impact réduit sur notre planète : héberger les sites dans des serveurs éco-responsables qui tendent vers des énergies renouvelables, développer des plateformes statiques en priorité plutôt que des sites dynamiques qui font appels à de nombreuses ressources. (Chaque visite sur un site dynamique génère un nouvel affichage : transformation du php au html, chargement de la base de données… contrairement au site statique où tout est déjà compilé).

Objectifs présents et futurs :

  1. me former à Hugo et Netlify pour déployer des plateformes statiques avec CMS
  2. suivre les conseils du designer et chercheur Gauthier Roussilhe, via son guide de conversion numérique au low tech
  3. alimenter mon site en énergie solaire et ne pas craindre qu’il soit off les jours de pluie. (Low Tech Magazine)

Le site a été mis en page en php via le CMS WordPress puis compilé en fichier HTML pour exister en tant que site statique, il est hébergé chez Ikoula (je teste), serveurs français et approvisionnés en énergie renouvelable. Un site web moyen produit 1,3g de CO2 pour chaque page vue, ici on est à 0,39g par page.

Les fontes utilisées sont Mattone Regular par Nunzio Mazzafferro de Collletttivo, free Open-Source typefaces et Playfair Display designée par Claus Eggers Sørensen sous Open Font License.